la bouteille à l'encre n° 25

Retour vers le sommaire des directeurs - retour vers le sommaire de la Bastidonne

VAGUE JOURNAL DE DEBATS, SANS PREPARATIONS NI EVALUATIONS SERIEUSES

           Diffusée  à  7006 écoles  sur 58 départements  et  4 pays

N° 25 -  15 NOVEMBRE 2001

 

A entendre et lire certaines réactions sur nos idées de statut des écoles et de statut de la direction d'école, on se rend compte que des collègues confondent allégrement (volontairement ?) nos propositions et les vieux épouvantails racornis des maîtres-directeurs de 1987.

Chacun pourra juger de la différence. Voici, plus bas, les différents points sur lesquels les membres de notre association, le G.D.I.D., vont se prononcer à notre assemblée générale, le 29 Novembre.

Rien ne vous interdit de vous prononcer sur ces divers points. Vos réponses seront exposées lors de nos débats. Pour le retour de ces questionnaires, ou pour tout avis ou questions, écrivez à l'adresse suivante   thierryfabre@worldonline.fr

 

STATUT DE L'ECOLE

 

1.       Création  des "E.P.E. 1° Degré" (Etablissement Public des Ecoles).

Pour       Contre       Abstention

2.       Autonomie budgétaire de tels établissements .

Pour       Contre       Abstention

3.       Notion de Personne Physique  seulement pour ces établissements

Pour       Contre       Abstention

4.       Effectif maximum de 250 élèves par "E.P.E.".

Pour       Contre       Abstention

5.       Effectif minimum d'une centaine d'élèves par "E.P.E." Regroupements utiles :  les R.P.I., en milieu rural, qui pourraient  se retrouver dirigés par un seul directeur demi-déchargé

Pour       Contre       Abstention

6.       Autre regroupement envisagé entre maternelle et élémentaire d'un même groupe scolaire.

Pour       Contre       Abstention

7.       Tout E.P.E. bénéficierait, pour les directeurs d'école, de temps de décharge

Pour       Contre       Abstention

8.       Tout E.P.E. bénéficierait  d'une aide administrative, par la création de secrétariats.

Pour       Contre       Abstention

9.        Ces secrétaires pourraient être des aides-éducateurs spécifiques.

Pour       Contre       Abstention

10.     Ces secrétaires pourraient être de nouveaux personnels administratifs relevant de la fonction publique

Pour       Contre       Abstention

11.    Les E.P.E. resteraient propriété des communes et garderaient en partie un caractère communal: resteraient ainsi à charge des communes travaux et entretien des bâtiments, personnels de service (ATSEM et primaire), restauration scolaire...

Pour       Contre       Abstention

12.    Un budget spécifique serait alloué à chaque école, budget dont le montant minimum serait fixé par décret afin d'éviter les trop grandes disparités entre communes.

Pour       Contre       Abstention

13.    Ce budget permettrait la gestion directe par les E.P.E. des projets pédagogiques, des frais de fonctionnement de l'école, des achats de mobilier, des commandes scolaires.

Pour       Contre       Abstention

  1. Intervention des agents comptables des collèges dans la gestion, la tenue et le contrôle du budget des E.P.E.

Pour       Contre       Abstention

  1. établissement et présentation du budget par les directeurs d'école, proposition de répartition des fonds par le Conseil des Maitres, soumission pour avis au Conseil d'Ecole, régulation et contrôle par les agents comptables des collèges de rattachement.

Pour       Contre       Abstention

 

STATUT DE LA DIRECTION D'ECOLE

 

A.       Création d'un corps de " Directeur d'Etablissement Public des Ecoles", sans pouvoir hiérarchique sur nos collègues adjoints..

Pour       Contre       Abstention

  1. Réalité d'une "mission et d'un travail pédagogique", définis ainsi dans le statut des directeurs  Cela permettrait aussi bien de conserver le lien avec la classe, que d'envisager, hors contexte classe, la prise en charge de groupes d'élèves, dans le cadre des projets de l'équipe pédagogique et/ou du Projet d'Ecole. (cf. statut "original")

Pour       Contre       Abstention

  1. Décharges de direction:attribuer les décharges en fonction, non du nombre de classes, mais du nombre d'élèves. De 1 (?) à 100 élèves: 1/4 de décharge, de 100 à 150 élèves: 1/2 décharge, de 150 à 200 élèves:          3/4 de décharge, de 200 à 250 élèves:          décharge totale

Pour       Contre       Abstention

  1. Autre possibilité: une demi-décharge ou une décharge totale pour chaque direction d'école

Pour       Contre       Abstention

  1. Salaires:   Instauration d'une indemnité unique, quelle que soit la taille de l'école et le nombre de classe. Cette indemnité devrait se voir revalorisée de 50 points.

Pour       Contre       Abstention

  1. Indemnité versée intégralement aux directeurs "faisant fonction".

Pour       Contre       Abstention

  1. De plus, la création d'un corps de directeurs, imposerait la transformation des indemnités en salaires pris en compte pour la retraite.

Pour       Contre       Abstention

  1. Recrutement: 5 ans d'ancienneté minimum avant que de pouvoir suivre une formation qualifiante et certifiée

Pour       Contre       Abstention                                        

  1. Possibilité de changer de département sans devoir quitter la direction d'école.

Pour       Contre       Abstention

  1. Gestion:  Plan national d'informatisation des directions d'école, afin de nous permettre de disposer d'outils modernes dans notre travail.

Pour       Contre       Abstention

  1. Etablissement d'un budget de fonctionnement administratif des directeurs d'école. Ce budget, communal, devrait faire l'objet d'une définition législative, précisant les besoins minimums (téléphone et dotations, fax, photocopies, informatique et internet).

Pour       Contre       Abstention

  1. Formation Continue: Nous nous sommes prononcés pour l'instauration d'une formation continue, chaque année, pour chaque directeur, de 2 jours par semestre, sur un ordre du jour établi par les collègues, portant sur des points d'actualité (circulaires, décrets, études de cas, internet, etc...)

Pour       Contre       Abstention

  1. Formation Initiale:  Actuellement de 4 semaines + 1, ce qui nous semble bien insuffisant; nous réclamons un allongement conséquent, ainsi qu'une définition nationale des modules et des contenus.

Pour       Contre       Abstention

  1. Allégement des Tâches Administratives: Dans ce domaine, nous avons évoqué l'utilité d'un modèle commun des demandes de subvention, l'arrêt des enquêtes et questionnaires redondants et l'utilité d'un frein à la réunionnite galopante.

Pour       Contre       Abstention

  1. Sécurité et Responsabilité:    Institutionnaliser ces domaines au sein de la formation initiale et continue.

Pour       Contre       Abstention

  1. Création dans chaque I.A. d'une cellule d'aide et de renseignements administratifs et juridiques, permettant en cas de besoin, contacts et réponses rapides.

Pour       Contre       Abstention

 

De Jacques Risso, de l'école de Rustrel (84)...

A afficher  dans la salle des maîtres, au dessus de la cafetière. Ou à tout autre endroit de votre choix...

SITE OUAIBEU

Les Etats Généraux de Toussaint ont permis de fignoler le site du G.D.I.D. Il devrait être ouvert dans le courant du mois de Novembre. Plusieurs modifications ont été apportées au projet initial: caractère ouvert et base de ressources. Caractère ouvert au sens où nous ne voulons pas d'un site-vitrine de notre association, mais plutôt d'un espace où pourraient se poursuivre, plus au fond, les débats entamés dans "La Bouteille". Chacun pourra donc l'enrichir en y apportant ses textes. Dans la même optique, ce site comportera un forum ouvert à tous.
Base de ressources en formulaires et textes administratifs, cela se fait déjà (Mentor ou l'excellent site Cartables). Cependant, pour ce qui est des textes administratifs, nous tenterons d'y apporter un élément nouveau, celui de la critique, de l'analyse et du conseil par rapport à ces décrets souvent pénibles à lire pour qui n'est pas équipé d'une réserve conséquente d'aspirine.

Vous pouvez dès maintenant y proposer vos textes en contactant ses deux Ouaibeumaistres aux adresses suivantes:

p_regine@yahoo.fr          ou       jrisso@free.fr

 

ON S'ECRIT...

Bonjour,

j'adhère complètement au discours et à la proposition du collègue Francis Campion, de Miannay. J'espère seulement que nous serions assez nombreux pour que ça puisse avoir un impact. Je suis fatiguée de toutes les "actions" qui n'embêtent que ceux qui les mènent et pas ceux qui pourraient décider des changements.D'autant que nous mêmes, nous sommes forcés de la contourner, cette grève : quand elle risque de léser des collègues, des enfants... donc, je trouve que ça nous fait plus ou moins passer pour des clowns. Alors qu'une bonne petite démission collective... Je ne sais pas pour les autres, mais pour moi, en ce qui concerne le salaire, ça ne ferait pas un gros trou si on me supprimait l'indemnité. Par contre, j'apprécierais de ne pas me prendre la tête avec toutes les paperasses à la noix qu'on nous demande de fournir.

 

Andrée ORIGNY Ecole maternelle La Peyratte 79200


   Quelques suggestions pour faire connaître les idées de la Bouteille:
   Serait-il possible d'envoyer aux écoles recevant habituellement la Bouteille un document à imprimer résumant les principes essentiels défendus par la Bouteille à retourner signé au Ministère ( par voie courrier ou Email au choix).
      Laisser la possibilité aux collègues de diffuser par photocopie ce document aux écoles ne possédant pas internet.
      Fixer une date d'envoi de ces documents pour s'assurer d'une arrivée groupée au Ministère.
      Demander le cas échéant de renouveller cette opération une fois par mois afin d'entretenir la mémoire de notre Ministre.
 Luc MASSABUAU  Ecole d' Allassac (19)

 

Avec son autorisation, une contribution de Christophe Fourgeaud, parue initialement sur le liste de diffusion "Direcole", sur Cartables.

 

Bonjour à tous,
Je me contente de lire toutes vos réactions depuis quelques semaines, depuis que je me suis abonné à cette lettre, aujourd'hui j'ai envie d'y apporter un peu de ce que je pense de tout ça. Instit depuis des années (+ de 26), j'ai vu pas mal d'écoles dans mon département avant de partir 14 ans hors de
France (2 ans à la Réunion puis 12 ans à l'étranger) pour revenir finalement dans mon département d'origine, la Gironde.

Après un an sur un poste d'adjoint, j'ai décidé de demander un poste de directeur, un parcours qui me
paraissait logique après avoir vécu autre chose dans des écoles françaises à l'étranger, je voyais là un moyen d'être plus actif dans une école. Bref, là n'est pas le débat.
Ces histoires de statut de directeur qui a du mal à évoluer me font parfois bouillir ; il y a des années que l'on en parle, des années que l'on sait qu'il faut changer quelque chose, des années de discours de bonnes intentions, des années de promesses, des années pendant lesquels on a l'impression que certes beaucoup de monde pense et sait qu'il faut changer mais qu'en même temps tout le monde freine des deux pieds et que les débats s'enlisent. Arrêtons de nous reposer sur les lauriers passés de l'école à la française, nous sommes entrés dans le troisième millénaire et notre école est à la traîne, c'est malheureux. L'école et son fonctionnement doivent changer fondamentalement.
Ancien syndicaliste, je ne m'étendrai pas sur la position des syndicats (en général) qui devraient se demander sérieusement pourquoi ils subissent depuis disons une vingtaine d'années une telle désyndicalisation, pourquoi de moins en moins de collègues croient en eux. Je sais, on va me répondre "les syndicats, ce sont les syndiqués qui les font ..." ; blabla, j'ai vu des responsables syndicaux prendre position en leur propre nom et non pas au nom de la base. J'arrête, je me suis dit pas de polémique avec les camarades ! Quand même, qu'on en finisse avec les compromissions : la grève administrative, belle blague, il y a des années qu'elle dure, qu'elle ne dérange pas grand monde et qu'elle n'apporte pas grand chose. Les cheminots, quand ils sont en grève, ça se sait, ça dérange, et on les écoute. Les chauffeurs de poids, les infirmières ... idem
On veut faire grève, allons-y : une grève ça veut dire que la fonction n'est plus assurée, il n'y a plus de directeur dans l'école. On ferme le bureau et on bosse dans sa classe avec les élèves. Mieux encore, on demande à tous de participer au mouvement, on demande tous des postes de TitMob (difficile ce
sont les plus demandés, et pour cause, pas d'immenses responsabilités et belles indemnités à la fin du mois) ou d'adjoint et personne ne demande de poste de directeur !!!
Parfois, je pense qu'il n'existe pas une réelle volonté de changer l'école, les discours politiques sont grandiloquents, la réalité beaucoup moins. J'ai de la chance cette année j'ai donc obtenu un poste de directeur, école à dix classes en ZEP, donc demi-décharge (bien insuffisante) et je travaille avec une équipe jeune qui croit à notre métier, qui a cruellement conscience des carences matérielles et économiques de notre école, mais qui essaie de faire pour le mieux avec nos quelques petits moyens : je leur tire mon chapeau régulièrement.
Pour finir, je continuerai à faire mon boulot d'instit et de directeur comme je l'entends, en étant présent, en essayant d'aider au mieux ces jeunes qui en veulent et qui veulent aider ces enfants qu'on nous confie, mais en même temps j'espère bien que l'on trouvera le moyen de sortir de cette impasse
dans laquelle nous sommes engagés, tous ensembles. J'aime ce travail, je me révolte contre ceux qui veulent le saboter, ça m'agace.
Chères et chers collègues, bon courage et ne baissons pas les bras.
Amicalement Christophe Fourgeaud
École Jean Jaurès, Floirac, Gironde

 

 

 

POSITIVONS UN PEU...

 

L'association " Fraternelle des Instituteurs", loi 1901, a été créée il y a environ 40 ans par une poignée d'instituteurs de la ville de Besançon qui souhaitaient défendre leurs droits et intérêts face à la municipalité, et ceci, en restant indépendants de tout syndicat ou parti politique....
Très vite, les adhésions ont afflué et l'idée est alors venue aux fondateurs de profiter du nombre pour organiser des commandes groupées (produits divers: chocolats de Noel, linge de maison, matériel hifi,
vins!!!, etc....), ainsi que de négocier des ristournes auprès des grossistes et commerçants de la ville.
L'association s'est ainsi ouverte à tous les personnels de l'E.N. du département et des zônes limitrophes. Depuis 20 ans, le nombre d'adhérents se situe à un peu plus de 4500 familles.
Tout fonctionne avec quelques dizaines de bénévoles, 2 permanents (intégralement payés par l'association) et un bureau qui gère le tout.
L'activité commerciale a été séparée dans les comptes et est assujettie à la TVA bien entendu.
C'est donc une association un peu atypique mais très dynamique.
Les propositions aux adhérents sont nombreuses : "prêt de matériel, de véhicules pour les transports volumineux, à prix coûtant, nombreuses commandes groupées, des tarifs "grossiste" et une facturation différée sur les matériaux de construction, les fournitures auto, des tarifs négociés
pour tout le "blanc, brun, gris" (électro-ménager, hifi, TV, informatique) avec une garantie de 3 ans p/m-o sur la plupart des appareils, des programmes culturels avec réduction (concerts, cinéma, théâtre,
festivals....), organisation d'un "pot" pour les collègues adhérents qui partent en retraite, etc.....
Voilà donc les grandes lignes du fonctionnement de l'association fraternelle des Instituteurs, dont le siège est à Besançon, dans une ancienne école rachetée à la ville.

Jean-Paul.SZWIERCZENSKI@ecoles.besancon.com

LES ARCHIVES DE "LA BOUTEILLE"

Vous pouvez toujours consulter les vingt-quatre numéros déjà parus, à l'adresse suivante: http://perso.wanadoo.fr/labastidonne/direct0.htm    

Pour un statut original de la direction d'école ,  pour un statut d'établissement public du 1° degré

LE  G. D. I. D.  ( GROUPEMENT  DE  DEFENSE  DES  INTERETS  DES  DIRECTEURS )

Pour nous rejoindre dans cette association....  

par courrier:  retournez ce bulletin à : G.D.I.D.  106, Chemin du Vallon des Escourtines, 13011 Marseille                                      ou par email:  comportant  les mêmes indications  adressé à mailto:thierryfabre@worldonline.fr                                                (Le montant de l'adhésion  est de 100 F - chèque à l'ordre de "G.D.I.D.")

G.D.I.D. / BULLETIN D'ADHESION

Nom:      .......................        Prénom:               .................................                  Adresse:.....................................

Code Postal:        .........       Ville: ..........................                        

 Ecole ( Nom et Adresse): ..........................................................................................

Facultatifs (mais bien utiles) Tél. Fax Email: ..........................................................

q                   Directrice / Directeur en exercice,  y compris les collègues adjoints faisant fonction

q                   Directrice / Directeur retraité               

q                   Adjoint ayant fait fonction pendant au moins un an

SI ON N'EST PAS UN DE PLUS, ON SERA PAS UN DE MOINS ...

 

Retour vers le sommaire des directeurs - retour vers le sommaire de la Bastidonne