Fiches leçons de français 

de notre classe

Retour page pédagogie - accueil école  -  accueil la Bastidonne index général

Voici quelques fiches réalisées en classe et saisies à l'ordinateur par les élèves. Toutes ne sont pas terminées car c'est un travail sans fin, mais nous ne désespérons pas d'y arriver un jour...

Comment faisons nous pour faire ces fiches ?

 

a - b - c - d - e - f - g - h - i - j - k - l - m - n - o - p - q - r - s - t - u - v - w - x - y - z

a ou à

a sans accent est le verbe avoir, il peut être remplacé par avait

Ex : Elle a reconnu > Elle avait reconnu.

à est une préposition (voir ce mot).

Ex : Il va à la mer.

 

ACCENT

Les accents sont des signes graphiques que l'on écrit sur les voyelles. Ils changent généralement le son de la voyelle.

- Accent aigu = é (le pré).

- Accent grave = è (près d'ici, un lièvre).

- Accent circonflexe = ê (la forêt, la tête).

- Tréma = ï ë (Noël)

Après une voyelle accentuée, il n'y a presque jamais de consonne double :

Ex :une planète, intéressante.

Au contraire, lorsqu'on voit une consonne double, la voyelle qui précède ne prend pas d'accent. Ex : terre, belle, poubelle.

 

ACCORD DU VERBE AVEC LE SUJET

Le verbe se met au singulier avec un GN singulier.

Au pluriel avec GN sujet pluriel.

EX : Le moineau s’envole (singulier)

Les moineaux s’envolent (pluriel).

On dit que le verbe s’accorde en nombre avec le sujet.

 

ACCORD DU VERBE ET DU GNS

Le GNS peut être composé de plusieurs noms:

le lion, le tigre, l'ours n'attaquent pas le mammouth.

Le même GN peut être sujet de plusieurs verbes.

Tous ces verbes ont la même terminaison:

Le mammouth agite ses oreilles, lève la trompe et avance.

 

ACCORD SUJET - VERBE

Le verbe s’accorde toujours avec le sujet quelle que soit sa place.

Exemples: Je regarde les fleurs.

                  GNS   V

Sous les feuilles se cache la violette.

                                    V         GNS

Ils la regardent.

GNS       V

Les pronoms compléments placés avant le verbe ne modifient pas cette règle.

Exemples : Le maître les regarde.

                          GNS              V

 

ADJECTIF

Un adjectif est un mot qui accompagne un nom.

Dans un groupe nominal, l’adjectif s’accorde avec le nom.

Il peut y avoir plusieurs adjectifs qualificatifs dans un groupe nominal.

Les adjectifs peuvent se placer avant ou après le nom.

A partir d’un adjectif on peut généralement fabriquer un nom en ajoutant un suffixe à la fin l’adjectif. Exemple : lent -> la lenteur. Mais parfois on doit changer le radical.

 

ADJECTIFS DE COULEURS

F Les adjectifs de couleurs simples suivent la règle générale d'accord en genre et en nombre avec le nom:

- des voiles blanches,

- des tissus bleus.

F Le nom employé comme adjectif de couleur reste invariable :

- des robes cerise,

- des gants crème,

- des chaussures marron.

Exception: rose, mauve, fauve.

- des pages roses.

F L'adjectif de couleur composé formé de deux adjectifs de couleur, ou un adjectif de couleur et d'un autre mot, est invariable.

- Des pantalons bleu marine,

- des tapis brun rouge,

- des carreaux bleu foncé,

- des peintures jaune clair.

 

ADJECTIF QUALIFICATIF

- Les adjectifs qualificatifs accompagnent le nom et s'accordent avec lui.

EX: Le beau château se voit de loin. Beau est un adjectif qualificatif, il peut être supprimé, la phrase ne perdra pas beaucoup de sens.

- On peut accompagner un nom avec plusieurs adjectifs qualificatifs.

EX: La belle petite maison.

         D  A1      A2        N

A partir d’un adjectif, on peut généralement fabriquer un nom en ajoutant un suffixe à la fin de l'adjectif.

EX: Timide - la timidité

Triste - la tristesse

Gourmand - la gourmandise

-Mais parfois on doit changer le radical. EX: mou - la mollesse, mûr - la maturité.

 

adjectif verbal et participe présent

L'adjectif verbal est un adjectif issu du participe présent du verbe. Il accompagne un nom et s’accorde en genre et en nombre avec ce nom.

Ex : des enfants obéissants

la course est fatigante

Le participe présent est une forme verbale qui se termine par ant, elle est invariable.

Ex : Marc s'est fait mal en épluchant une orange.

courant trop vite, je suis tombé.

 

ADVERBE

C'est un mot invariable qu'on peut ajouter à un verbe, un adjectif ou un autre adverbe, pour en modifier le sens.

L'avion vole haut.

   GNS   V    ADV

Haut, bas sont des adverbes qui vont préciser le sens du verbe voler. Les adverbes précisent :

-la quantité (très, peu, beaucoup...)

-le lieu (ici, là, ailleurs...)

-la négation (ne pas, ne jamais...)

-la manière (ainsi, poliment, lentement...)

-le temps (hier, demain, souvent...)

- etc.

 

ATTRIBUT DU SUJET

 

En grammaire, l'attribut du sujet est relié au GNS par un verbe d'état (être, sembler, demeurer, passer pour, avoir l'air, devenir, paraître, etc.).

EX: La tortue est petite

          Gns         v     A

On ne peut pas supprimer l'attribut du sujet car la phrase perdrait son sens.

L'adjectif attribut s'accorde en genre et en nombre avec le sujet.

EX : Les chiens ont l'air méchants

L'attribut exprime une qualité du sujet.

On peut avoir un groupe nominal qui a pour fonction attribut de sujet.

EX : Mohamed est un champion.

            GNS        V    GN Attribut

Dans une phrase, si on a un verbe d'état, si le GN exprime une qualité du sujet, si on peut le remplacer par un adjectif (ici = fort ou imbattable) alors c'est bien un attribut.

 

CE - CES

- CE est un déterminant démonstratif, on l'écrit devant un nom.

EX: Ce chien - ces chiens. On pense à ce chien, celui-ci, celui-là.

 

CE, SE, CES, SES

On écrit ce devant un nom singulier : ce lapin.

Ces est le pluriel de ce : ce lapin, ces lapins.

Ce peut aussi avoir le sens de cela : ce fut = cela fut.

On écrit se, s’ devant un verbe : Il se lève. Il s’arrête.

Ses est le pluriel de son : son oreille, ses oreilles.

 

CERCLE

Le cercle est une ligne courbe, plane et fermée. Tous les points sont à égale distance du centre (cette distance s’appelle le rayon).

 

c'est - s'est / c'était - s'était

c'est ou c'était sont généralement suivis d’un nom, un adjectif ou un pronom (c’est un lieu, c’est bien, c’est lui).On ne peut pas changer de personne.

- C’a souvent le sens de cela ou ceci

S’est ou s’était est suivi d’un participe passé.

On peut changer la personne (il s’est fait mal ou tu t'es fait mal).

 

CHIFFRES ROMAINS

Les Romains utilisaient 7 chiffres représentés par 7 lettres :

1=I ; 5=V ; 10=X ; 50=L ; 100=C ; 500=D ; 1 000=M

Les nombres étaient formés par addition ou soustraction :

2 =1+1=II

4 = 5 -1=IV

53 = 50+3 = LIII

90 = 50+40 = LXXXX ou 90 = 100 - 10 = XC

505 = 500+5 = DV

2 000 =1 000+1 000 = MM

Voici les chiffres romains de 1à 20 :

1=I 2=II 3=III 4=IV 5=V 6=VI 7=VII 8=VIII 9=IX 10=X 11=XI 12=XII 13=XIII 14=XIV 15=XV 16=XVI 17=XVII 18=XVIII 19=XIX 20=XX

On utilise encore les chiffres Romains en histoire pour numéroter les siècles et les rois :

Le XVI  siècle (le seizième siècle),

Le XX siècle (le vingtième siècle)

HENRI IV (HENRI 4), LOUIS XVI (LOUIS 16)

 

Complément circonstanciel

Un complément circonstanciel apporte des précisions de temps, de lieu ou de manière...

Ex :Le soleil se couche à l'ouest, à 19 heures.

                                            c.c.lieu    c.c.temps

Ex: à 19 heures, le soleil se couche à l'ouest.

Ou: Le soleil se couche.

 

Complément d'objet

Le GV (groupe verbal) peut contenir :

-Un verbe seul (exemple : je dors)

-un verbe et un GN complément. (Exemple : Je vois une grenouille)

 

COMPLEMENT D’OBJET direct / indirect.

Si ce complément ne peut pas être déplacé, si on ne peut pas le supprimer et qu'on peut l'encadrer par  : "c'est ... que", alors on a un complément d'objet.

Dans un groupe verbal (GV), on peut trouver deux types de complément d’objet :

-C. O. D - le complément d’objet direct est directement lié au verbe.

ex : le lion mange la gazelle.

                        V       C. O. D

- C. O. I - le complément d’objet indirect est lié au verbe par une préposition (voir fiche).

ex : Julien parle à son père

                    V    prép. C. O. I

 

COMPLEMENT DU NOM.

Dans un groupe nominal (GN), le nom peut être complété par un adjectif ou/et un GNP (groupe nominal prépositionnel).

EX: Le camion.

        det. nom.

Le gros camion.

det.  adj.     nom.

Le camion de frédéric.

det.  nom.    prep. nom. (gnp)

> Les prépositions qui introduisent le GNP sont: à, de, pour, sur, sans, dans, avec, etc. Voici une petite phrase qui permet de les mémoriser : à dans par pour en vers avec de sans sous

du, de, au, aux sont des articles définis contractés (du = de le, des = de les, au = à le, aux = à les).

 

CONJUGAISON

La conjugaison, c'est l’ensemble des différentes formes d'un verbe.

Les verbes sont conjugués en fonction :

- Des voix (active - passive.)

- Des modes (indicatif, impératif, subjonctif, etc.)

- Des temps (passé, présent, futur, etc.)

- Des personnes (je, tu, il, elle, on, nous, vous, ils, elles.)

- Des nombres (singulier, pluriel).

 

CONJUGAISON (verbes du 1er groupe, au présent)

- Au présent de l'indicatif, les verbes du 1er groupe (ceux qui se terminent par ER.) se conjuguent ainsi :

Je chante

Tu chantes

Il chante

Nous chantons

Vous chantez

Ils chantent

CONJUGAISON (Verbes du 2ème groupe, au présent)

- Au présent de l'indicatif, les verbes du 2eme groupe se conjuguent comme le verbe BONDIR.

Je bondis

Tu bondis

Il bondit

Nous bondissons

Vous bondissez

Ils bondissent

CONJUGAISON (verbes du 3eme groupe, au présent)

- Au présent de l'indicatif, les verbes du 3ème groupe se terminent généralement par :

S, S, T, ONS, EZ, ENT.

- Au présent, les verbes du 3eme groupe en "DRE" se terminent généralement par :

DS, DS, D, ONS, EZ, ENT.

 

PRENDRE

Je prends

Tu prends

Il prend

Nous prenons

Vous prenez

Ils prennent

- Exception : Les verbes en EINDRE, AINDRE, OINDRE, ils perdent la lettre D.

EX: il peint, il craint, il joint.

- Les verbes ouvrir, offrir, cueillir, souffrir, etc. qui appartiennent au troisième groupe se conjuguent comme ceux du 1er groupe (e, es, e, ons, ez, ent.) EX: J'offre, Tu offres, Il offre, Nous offrons, Vous offrez, ils offrent.

- Les verbes en - yer changent A TERMINER

 

COORDONNER

Coordonner, c'est mettre en relation des mots ou des propositions de façon claire et cohérente. Pour cela, on utilise les conjonctions de coordinations qui sont : mais ou et donc or ni car. Les conjonctions de coordinations permettent de relier 2 propositions indépendantes.

dans - d'en

D'en est la contraction de de en : Il vient d'en parler.

Dans signifie souvent à l'intérieur de : il travaille dans l'usine.

 

 

DICTIONNAIRE

C'est un livre dans lequel on range des mots dans l'ordre alphabétique.

Chaque mot est expliqué par une définition. On peut y vérifier l'orthographe et y découvrir le sens des mots.

 

 

DUREE

On mesure les durées avec diverses unités :

Le millénaire (1 000 ans)

Le siècle (100 ans)

L'année (365 ou 366 jours)

Le mois (30 ou 31 jours et 28 ou 29 jours en février)

La semaine (7 jours)

Le jour (24h)

L'heure (60 minutes ou 3600 secondes)

Minutes (60 secondes)

Secondes

 

ET / ES / EST

Et [e], conjonction : a le sens de " et aussi " : les oreilles et la queue

es, est [ ], verbe être : peuvent se remplacer par (tu) étais ou (il) était.

FAIRE

Le verbe faire est un verbe du 3ème groupe il a une conjugaison irrégulière : je fais, je ferai.

défaire, refaire, satisfaire... se conjuguent comme le verbe faire

Présent

Futur

Imparfait

Passé composé

je fais

tu fais

il fait

nous faisons

vous faites

ils font

je ferai

tu feras

il fera

nous ferons

vous ferez

ils feront

je faisais

tu faisais

il faisait

nous faisions

vous faisiez

ils faisaient

j'ai fait

tu as fais

il a fait

nous avons fait

vous avez fait

ils ont fait

 

Impératif : fais, faisons, faites.

 

FUTUR

Au futur, l'action se passera plus tard (demain, dans un an, dans quelques minutes).

 

Être

Avoir

Aller

Verbe du 1er groupe (exemple : casser)

Verbe du 2ème groupe (exemple : démolir)

je serai

tu seras

il sera

nous serons

vous serez

ils seront

j'aurai

tu auras

il aura

nous aurons

vous aurez

ils auront

j'irai

tu iras

il ira

nous irons

vous irez

ils iront

je casserai

tu casseras

il cassera

nous casserons

vous casserez

ils casseront

je démolirai

tu démoliras

il démolira

nous démolirons

vous démolirez

ils démoliront

 

FUTUR PROCHE

Le futur proche s’utilise pour exprimer des actions qui vont avoir lieu bientôt.

Il est formé par :

(1) Le verbe aller (conjugué au présent)

(2) Suivi d'un infinitif

Ex: Je vais partir à la gare

               1     2

Nous allons gagner la course.

              1         2

GENRE ET NOMBRE

Les constituants du GN (déterminant, adjectif) s'accordent en genre et en nombre avec le nom.

En genre : masculin ou féminin

En nombre : singulier et pluriel.

Ex. Un nouveau jeu, des nouvelles règles.

(GN masculin singulier) (GN féminin -pluriel)

 

GROUPE

En conjugaison, on classe les verbes en 3 groupes.

Pour cela, on regarde la terminaison des verbes à l'infinitif

1er groupe : Tous les verbes qui se termine par ER (sauf aller).

2ème groupe : Tous les verbes qui se terminent par IR et dans le participe présent se finit par ISSANT (ex : finir, en finissant).

3ème groupe : Il est composé de tous les autres verbes.

 

GROUPE NOMINAL PREPOSITIONNEL.

On peut compléter un GN (groupe nominal) par un autre GN : le GNP (groupe nominal prépositionnel).

ex : Un livre - un livre de contes.

Généralement, ce GNP est introduit par une préposition (à, de, sur...)

Il peut être introduit par un article défini contracté : du, des, au, aux.

ex : L’école du village.

           GN       GNP

 

GNS (Groupe nominal sujet).

Le GNS est un constituant essentiel de la phrase.

Le groupe verbal (GV) s’accorde avec le GNS.

On utilise : c'est . . . qui pour retrouver le GNS.

Ex : Le chien dort - c'est le chien qui dort.

Le GNS peut être remplacé par un pronom personnel (Je, tu, il, elle, nous, vous, ils).

Ex : Le chien dort - il dort.

HOMONYMES

Les homonymes sont des mots qui se prononcent de la même façon mais qui ne veulent pas dire la même chose.

Ex: Il était une fois, dans la ville de Foix, un marchand de foie...

F Parfois les homonymes ont la même orthographe. Ex: La pêche, (le fruit) la pêche (du pêcheur), la pêche (la forme, en langage familier).

IMPARFAIT

En conjugaison, l’imparfait est le temps du passé. On l’emploie surtout dans des récits. Ex: autrefois, on organisait des veillées. A l’imparfait, les verbes ont tous les mêmes terminaisons.

J’avais

tu avais

il avait

nous avions

vous aviez

ils avaient

Il faut se méfier des verbes qui se terminent par IER et YER. Car pour vous et nous, il y aura IIONS, IIEZ, YIONS, YIEZ. Ex: nous criions, vous balayiez.

 

impératif présent

L’impératif est employé pour donner des ordres, des conseils. Au mode impératif, le sujet n’est pas exprimé et le verbe ne compte que trois personnes :

- celle à laquelle ont parle (un seul interlocuteur) 2ème personne du singulier. Reste là (pas de s final).

-Celle qui englobe le parleur et ses interlocuteurs : 1ère personne du pluriel. Restons là.

-Celle qui englobe plusieurs interlocuteurs : 2ème personne du pluriel. Restez là.

IMPERATIF PRESENT

A l'impératif, le verbe ne compte que trois personnes :

la 2ème personne du singulier, celle à laquelle on s’adresse : monte (pas de S final pour les verbes du premier groupe)

la 1ère personne du pluriel, celle qui parle et celles auxquelles on s’adresse : montons

la 2ème personne du pluriel celles auxquelles on s'adresse : montez

Remarque : le sujet n'est pas exprimé (il n’y a pas de pronom)

Ex : ETRE : sois, soyons, soyez

MONTER : monte, montons, montez

CHOISIR : choisis, choisissons, choisissez.

 

INDICATIF

L'indicatif est composé :

De quatre temps simples (conjugués en un seul mot) :

De quatre temps composé (conjugués en deux mots : l'auxiliaire et le participe passé) :

 

INFINITIF

L'infinitif est le nom d'un verbe (lorsqu'il n'est pas conjugué).

A partir de l'infinitif, on classe les verbes en 3 groupes.

1er groupe : verbes terminés par ER. Ex : crier (sauf aller)

2ème groupe : verbes terminés par IR et dont le participe présent se termine par ISSANT ex : finir devient en finissant.

3ème groupe : tous les autres verbes.

 

M, P, B

Devant M P B on écrit am ou em à la place de an ou en.

Ex : une pomme, un compas, embrasser...

Exception : bonbon, bonbonnière et bonbonne

 

Négation

Chaque type de phrase peut s'écrire à la forme affirmative ou à la forme négative. On utilise pour cela les petits mots; ne... pas, ne ...plus, ne ... jamais, etc.

La négation peut-être

totale (Je n'entends rien)

partielle (Je n'aime pas beaucoup le chocolat)

double (Je ne bois ni thé ni café)

restrictive (Je n'aime que ma chienne)

 

NOM TERMINES PAR [e]

> Les noms masculins terminés en [e] s’écrivent généralement en é, en er, ou en et :

ex : le pré, le danger, le poulet.

> Les noms féminins se terminent généralement par ée sauf quelques noms: La clef ou la clé, la beauté, la santé, la liberté, la publicité, l'amitié, etc.

 

NOMBRE (le)

Tous les GN possèdent un nombre : singulier ou pluriel.

Le déterminant nous renseigne sur ce nombre : un nuage

Ce bœuf ces bœufs.

En général S est la marque du pluriel à l’écrit. Mais les noms et les

A FINIR

ONT - ON

on (pronom) peut être remplacé par il ou quelqu’un.

Ont (verbe avoir) peut être remplacé par avaient.

 

OU - Où

Ou indique un choix, on peut le remplacer par ou bien : du café ou du thé.

indique un endroit, un lieu. habites-tu?

 

Participe passé

On utilise souvent le participe passé dans les temps composés.

Ex: J’ai mangé une glace.

auxiliaire participe passé

Au participe passé, les verbes se terminent par é, u, i, s, t.

Ex. J’ai chanté, il est venu, il a fini, j'ai pris, nous avons fait.

F Lorsqu’il est employé avec l’auxiliaire être le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le GNS.

Ex : elle est fatiguée nous sommes fatigués.

F Le participe passé employé sans auxiliaire s’accorde avec le sujet (comme s’il y avait l’auxiliaire être) ex : Les balles perdues.

F Avec l’auxiliaire avoir, le participe passé ne s’accorde pas avec le sujet. Ex :Les filles ont dansé.

           GNS

Par contre, le participe passé employé avec l’auxiliaire avoir s’accorde avec le C O D si celui ci est placé avant le verbe.

1er EX: Pierre et Julien ont gagné  la partie.

                                                     pp         cod

(Il n'y a pas d’accord avec le C O D car il est placé après le verbe)

2ème Ex: La partie que Pierre et Julien ont gagnée

                   C O D

Ici il y a accord car le COD est placé avant le verbe.

 

Participe présent

Le participe présent est une forme verbale qui se termine par ant, elle est invariable.

Ex : Marc s'est fait mal en épluchant une orange.

courant trop vite, je suis tombé.

 

Passé composé

Le passé composé est un temps du passé. On l'utilise pour parler d'une action qui est terminée. On le construit avec un auxiliaire (avoir ou être conjugué au présent)

 

passé simple

Le passé simple est un temps du passé qui se construit sans auxiliaire. On l'utilise surtout à l'écrit, dans les contes et romans. et surtout à la 3ème personne.

AVOIR

ETRE

j' eus

tu eus

il eut

nous eûmes

vous eûtes

ils eurent

je fus

tu fus

il fut

nous fûmes

vous fûtes

ils furent

 

PEU, PEUX, PEUT

Peu, adverbe de quantité, est le contraire de beaucoup ; il mange peu

Peux, peut (verbe pouvoir) peuvent se conjuguer : je pourrais, il pourrait

 

PHRASE

La phrase est une suite de mots organisés, qui a un sens.

Une phrase commence par une majuscule et se termine par un point.

 

PHRASE EXCLAMATIVE

La phrase exclamative sert à marquer l'étonnement, l'admiration, la joie, la peur, et la colère.

Ex. : Il est gentil

Comme il est gentil !

Qu’il est gentil !

Il est gentil !

A l'écrit, la phrase exclamative se termine toujours par un point d'exclamation.

 

PHRASE MINIMALE

Une phrase est minimale quand on ne peut pas la raccourcir.

Elle est constituée par deux groupes essentiels : le GNS et le GV (groupe nominal sujet et le groupe verbal).

ex : j'ai dix ans.

 

PHRASE (types de)

On distingue 4 types de phrases :

Les phrases déclaratives servent à affirmer, déclarer quelque chose

Ex : Je mange chez moi.

Les phrases interrogatives pour poser des questions

Ex : Est-ce que tu es sage ? , Es-tu sage ? Tu es sage ? .

Les phrases exclamatives pour exprimer la surprise, la colère.

Ex : Comme c'est beau ! Tu m'énerves !

Les phrases impératives pour donner des ordres et des conseils.

Ex : Va te laver les mains !

 

PLUS - QUE -PARFAIT

C'est un temps du passé, on l'utilise quand une action est accomplie avant une autre action passée

Ex : J'avais mangé lorsqu'il arriva.

p q p passé simple

On le forme avec l'auxiliaire (conjugué à l'imparfait) suivi du participe passé.

ex : J'avais fini.

Auxiliaire à l'imparfait participe passé.

 

PLUS TôT, PLUS TARD, PLUTôT

Plus tôt locution adverbiale est le contraire de plus tard .

Ex. : En semaine il se lève plus tôt.

plutôt adverbe, marque la préférence.

Ex. : Elle achète plutôt des roses que des tulipes.

 

PONCTUATION

Les signes de ponctuation permettent :

De marquer les limites des phases,

D’en noter les différentes intonations,

Donc de lire plus aisément.

 

PREFIXE

Un préfixe est un élément placé au début d'un mot (ou radical) .

Il sert à former des nouveaux mots dont le sens sera différent.

Exemples : coudre - recoudre

complet- incomplet.

monter- remonter- monter.

histoire- préhistoire.

 

PREPOSITION

Une préposition est un petit mot invariable que l’on place devant un c.o.i ou un complément circonstanciel.

Voici les principales : à, de, pour, avec, dans, sur, contre, sous.

 

Présent

En conjugaison, le présent est utilisé pour parler de ce qui se passe maintenant. (tout de suite.) ex: En ce moment nous travaillons.

- Il exprime aussi ce qui est habituel. ex: Tous les jours, je me lave les dents.

- Il exprime des remarques d’ordre général. ex: la terre tourne autour du soleil.

- Il exprime enfin un passé proche et un futur proche. ex: il se lève à l'instant. Il arrive ce soir.

avoir

être

j'ai

tu as

il (elle, on) a

nous avons

vous avez

ils (elles) ont

je suis

tu es

il (elle, on) est

nous sommes

vous êtes

ils (elles) sont

 

PRESENT 1er GROUPE

Les verbes terminés par er à l'infinitif appartiennent au 1er groupe.

1ère personne je marche, nous marchons

2ème personne tu marches, vous marchez

3ème personne il (ou elle, ou on) marche, (ils ou elles) marchent

 

PRESENT 2ème GROUPE

Les verbes terminés par ir à l'infinitif et -issons à la première personne du pluriel du présent appartiennent au 2ème groupe

Je choisis

tu choisis

il (ou elle, ou on) choisit

nous choisissons

vous choisissez

ils (ou elles) choisissent

 

PRESENT 3ème GROUPE

Le verbe venir et un verbe du 3ème groupe.

Il a une conjugaison irrégulière : Je viens - nous venons.

Devenir, contenir, parvenir se conjuguent comme venir

Je viens

tu viens

il (ou elle, ou on) vient

nous venons

vous venez

ils (ou elles) viennent

 

Au présent de l' indicatif, la plupart des verbes du 3ème groupe se terminent à l'écrit par : s, s, t, ons, ez, ent,

ex : Je sens, tu sens, il sent, nous sentons, vous sentez, ils sentent.

 

Prêt et près

Près de, préposition, est le contraire de loin de : il habite près d'ici.

Prêt à , adjectif qualificatif, peut se mettre au féminin : il est prêt à venir, elle est prête à venir.

 

PRONONS PERSONNELS (sujet)

Voici les pronoms personnels sujets : Je, tu, il, elle, on, nous, vous, ils, elles.

Ils remplacent les GNS et permettent d'éviter les répétitions.

ON désigne une personne non précisée.

Ex: On doit s'arrêter au feu rouge.

Il remplace parfois nous mais se conjugue à la 3ème personne du singulier.

Ex: On va au cinéma.

Moi, toi, lui, elle, nous, vous, eux, elles sont aussi des pronoms personnels sujet s'ils renforcent le sujet.

Ex: toi, tu es malade. Lui, il se tait.

 

RADICAL

C'est la partie invariable (qui ne change pas) d'un mot ou d'un verbe.

Ex : pour finir -- je finirai, tu as fini, nous finissons...

En conjugaison, lorsqu'on n'arrive pas à définir le radical d'un verbe, on dit qu'il est irrégulier

Ex : pour aller -- je vais, il ira...

 

SONS

La langue française compte 36 sons.

On écrit ces sons avec 26 lettres de l’alphabet et 5 signes :

- l'accent aigu é (vélo)

- l'accent grave è (vipère)

- l'accent circonflexe ê (forêt)

- le tréma ë (Noël)

- la cédille ç (français)

 

SON [a]

 

Le sons [a] peut s'écrire :an (dans), am (lampe), en (entendre), em (temps).

Devant m, b, p, on écrit am, em à la place de an, en. Néanmoins est une exception.

Beaucoup de mots terminés par [a] s'écrivent avec une consonne finale muette :

le banc, du sang, grand, lent...

 

SUBJONCTIF présent

On emploie le présent du subjonctif dans les propositions subordonnées pour exprimer :

Les terminaisons du subjonctif présent sont toujours les mêmes pour tous les verbes : e, es, e, ions, iez, ent.

Ex. : Il faut que tu viennes ce soir.

 

SUFFIXE

Un suffixe est une partie de mot qui vient s'ajouter à la fin d'un mot racine pour en changer le sens. Ex : chat >chaton.

 

SYNONYMES

* Les synonymes sont des mots qui ont le même sens, ou un sens proche.

ex : horloge et pendule

ex : briser, casser, rompre.

familier

frousse

bout

courant

peur

morceau

recherché

inquiétude

fragment

TRAITEMENT DE TEXTE

Un traitement de texte est un logiciel qui permet d’écrire un texte à l'ordinateur et de le mettre en forme, l’organiser, le corriger, etc.

1) On tape le texte sans s’occuper de la mise en page. Je fais attention à la ponctuation :

- virgule Ø pas d’espace avant, un espace après

- point Ø pas d’espace avant, un espace après

- deux points Ø pas d’espace avant, un espace après

- point de suspension et point virgule Ø pas d’espace avant, un espace après

- point d’interrogation et point d’interrogation Ø on laisse un espace avant et après, sauf si le signe se met en début de ligne.

- les apostrophes Ø aucun espace

- les parenthèses Ø espace (pas d'espace) espace

- les guillemets Ø espace (pas d’espace) espace

Une fois que le texte est correctement tapé, on va le mettre en forme.

2) Pour centrer un titre ou un passage, on surligne en noir le passage qui nous intéresse (je garde le bouton gauche de la souris enfoncé, en passant sur les mots choisis, puis je lâche).

Ensuite, je clique sur paragraphe et je choisis : centrer. Sur certains logiciels, je clique l’icône centrer.

3) Pour transformer les caractères, on surligne la zone choisie et dans "caractères", on sélectionne "gras, italique, souligné, etc.". On peut utiliser les icônes G I S

4) Pour changer la taille de la police de caractère, on surligne la zone choisie et on clique "caractère" puis taille supérieure ou inférieure sur le rectangle droit

Police : Arial Taille : 12

 

VENIR

Le verbe venir est un verbe irrégulier : Je viens, nous venons.

Devenir, contenir, parvenir se conjuguent comme venir.

A l'imparfait, le verbe venir a une conjugaison régulière

Au passé composé, il se conjugue avec l'auxiliaire être.

Présent

Futur

Imparfait

Passé composé

je viens

tu viens

il, elle vient

nous venons

vous venez

ils viennent

je viendrai

tu viendras

il, elle viendra

nous viendrons

vous viendrez

ils viendront

je venais

tu venais

il venait

nous venions

vous veniez

ils (elles) venaient

je suis venu(e)

tu es venu(e)

il (elle on) est venu(e)

nous sommes venus(es)

vous êtes venus(es)

ils (elles) sont venus(es)

 

VOIR

Le verbe voir (3ème groupe) a une conjugaison irrégulière.

 

Présent

Futur

Imparfait

Passé composé

je vois

tu vois

il voit

nous voyons

vous voyez

ils voient

je verrai

tu verras

il verra

nous verrons

vous verrez

ils verront

je voyais

tu voyais

il voyait

nous voyions (remarquer : -yions)

vous voyiez (remarquer : -yiez)

ils voyaient

j'ai vu

tu as vu

il a vu

nous avons vu

vous avez vu

ils ont vu

Impératif : vois, voyons, voyez

 

Voyelles

Lettre représentant un son voyelle. Dans l'Alphabet il y a six voyelles (a e i o u y).

 

Comment faisons nous pour faire ces fiches ?

Chaque fois que nous abordons une nouvelle notion en classe, nous essayons de faire une fiche de synthèse sur cette notion. Deux problèmes se posent alors pour l'enfant qui aborde cette nouvelle notion : 

- la compréhension du phénomène, de la règle ou de l'idée

- retenir un vocabulaire nouveau

Généralement, nous essayons d'écrire en commun (les élèves aidés par le maître) cette fiche. Le maître écrit au tableau ce que les élèves lui dictent et les enfants recopient ces leçons sur une petite feuille de classeur. Chaque fiche comporte un titre (le mot clé de la leçon) et les explications qu'il faudra retenir. Attention : une seule notion par fiche. Ces feuilles sont rangées dans un petit classeur, par ordre alphabétique. On peut ainsi insérer régulièrement de nouvelles fiches à leur place sans bouleverser l'ordre de classement. Les fiches peuvent être complétées ultérieurement.

Voici quelques fiches réalisées en classe et saisies à l'ordinateur par les élèves. Toutes ne sont pas terminées car c'est un travail sans fin, mais nous ne désespérons pas d'y arriver un jour...

Retour page pédagogie - accueil école  -  accueil la Bastidonne index général